L’Etranger d’Albert Camus

L’Etranger est un roman d’Albert Camus publié en 1942. L’histoire est celle du narrateur, un homme dont on ne connait que le nom, Meursault, qui va être amené par différentes circonstances, à commettre un meurtre  et, n’expliquant son geste que de manière factuelle au cours de son procès, sera condamné à mort.

Ce roman, composé de deux parties distinctes, fait partie de ce que Camus appelait « le cycle de l’absurde », une tétralogie sur laquelle se base la philosophie de l’auteur.

Au début du livre, Meursault apprend la mort de sa mère qui vivait dans un hospice près d’Alger. Au cours des funérailles, il ne fait preuve d’aucune émotion, il demeure imperturbable.

Quelques jours plus tard, lors d’une promenade sur la plage, il croise un Arabe, avec qui lui et ses amis avaient eu une vive altercation quelques heures plus tôt, et le tue de quatre coups de revolver.

La deuxième partie du roman est consacrée au procès de Meursault, procès au cours duquel il ne fait part d’aucun regret. Ses propos naïfs, le fait qu’il ne justifie ses actes que par du factuel (son éblouissement par le soleil), et son absence de regrets, lui valent une sentence sans appel : il est condamné à mort.

A travers cette œuvre proche du mouvement existentialiste, le lecteur retrouve les thèmes chers à Camus tels que l’absurde, la fatalité, et la recherche de la vérité.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • l\etranger camus
  • letranger camus
  • létranger dAlbert Camus
  • yhs-fullyhosted_003
  • letranger de albert camus
  • l\étranger d\albert camus
  • les themes du roman letranger dalbert camus
  • letranger dalbert cam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *